Mont Rushmore 3

Du Mont Rushmore à Chicago

Mont Rushmore, les présidents américains, jusque Chicago : la route est longue

Nous avons quitté le Yellowstone, pour traverser les Etats-Unis vers l’Est et Chicago, nous avons beaucoup de kilomètres à parcourir.

Sur notre route, nous avons profité d’une grande diversité de paysage. Du beau lac bleu, de buffalo bill state park, nous sommes passés, après Cody, à des champs cultivés: maïs betteraves, pomme de terre, orge … Puis d’un seul coup, on passe dans un desert, avec des puits de pétroles et quelques vaches qui pâturent.

Puis les montagnes, ça montait sévèrement à Bighorn national forest, nous sommes arrivés sur un plateau impressionnant. C’était immense, des plaines à perte de vue ! Et pour une fois, nous avons vu ces différents paysages sur une portion de route de moins de 150km. Le Wyoming a beaucoup à offrir !

Route voiture

On croise des groupes de motards, sur leur harley davidson. Ils ne portent jamais de casques, cheveux ou barbes au vent !

La route s’est bien passé, enfin sauf pour l’oiseau qui a choisi le mauvais moment pour décoler … Il s’est pris notre parechoc de plein fouet, salissant un peu plus notre voiture et le pare-brise. Avec ça et les travaux à Yellowstone, la voiture était dans un état épouvantable. Clairement on avait hâte de trouver un lave-auto pour améliorer son état.

Crazy Horse

Nous dormons dans les black-hills, proche de la Tower Roosevelt. Une bonne partie de la nuit, nous entendrons le vrombissement des motos au loin.

Sturgis

Et le lendemain sur les routes, nous ne faisons que croiser des motos. Elles ne se comptent plus par dizaines, mais par centaines. C’est pas possible, il doit y avoir quelque-chose pour qu’il y ai autant de motos dans ce coin !

C’est en cherchant sur internet que nous trouvons la réponse. Le 78ème rally de motos de Sturgis, qui se situe à quelques kilomètres de là, à lieu en ce moment. Ils attendent plus de 500 000 motos sur une dizaine de jours ! On comprend mieux pourquoi nous croisons autant de motards !

Motos

A moins de 30km du Mont Rushmore, il y a un autre monument bien moins célèbre, il s’agit du Crazy Horse. Une scultpure de ce chef indien taillé dans la montagne. Elle est encore en cours. Il faut savoir que ce projet est privé et n’a le droit à aucune subvention de l’Etat.

Crazy Horse 2

Crazy Horse 2

Commencé en 1948, le rêve d’un homme : réaliser une sculpture géante d’un chef indien dans la montagne. La tête a été achevée en 1998 et aujourd’hui sa famille continue son rêve en taillant petit à petit dans la roche !

Le musée nous apprends l’histoire de Crazy Horse, ce chef indien qui a combatu Custer auprès de Sitting Bull.

Mont Rushmore

Le Mont Rushmore est un monument taillé dans la roche. Il représente 4 grands présidents américains, choisis par l’artiste: George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln.

Mont Rushmore 2

Selon lui chacun de ces présidents a eu un rôle important dans la création des Etats-Unis !

George Washington, le premier président, représente la naissance de l’Amérique. Thomas Jefferson rédacteur d’une partie de la déclaration d’indépendance, il a doublé la superficie du pays, il représente l’expansion. Théodore Roosevelt, le développement du pays. Abraham Lincoln, l’abolition de l’esclavage.

Allée Mont Rushmore

 

Mont Rushmore 3

La sculpture est impressionnante. Après avoir traversé une allée avec les drapeaux de chacuns des états et leur date d’adhésion à la constitution des Etats-Unis, nous arrivons sur une terrasse juste en face du Mont Rushmore.

Parc National des Badlands

Après le Mont Rushmore, nous découvrons sur notre route un parc national peu connu : celui des badlands. Nous décidons de le visiter en empruntant la route touristique qui le traverse.

Devant nous, un paysage désertique avec des monticules de roches et de sables colorés.

Badlands

Badland 2

Badland

Badlands L

Nous n’avons pas fait grand chose, hormis traverser le parc en voiture. Mais la balade à travers le parc est agréable, et au moins ça nous change de la route monotone, au milieu des plaines du centre Américain.

Chicago, le centre-ville

Pour Chicago, nous avons dormi à l’hotel, à proximité de la ville, cela faisait plus de 2 semaines que nous faisions que du camping. Nous avions besoin de retrouver un matelas et de l’électricité.

Au matin, nous avons préféré garer notre voiture dans un parking souterrain, certes ils sont chers. Mais au moins nous n’avions pas le souci de devoir déchiffrer les panneaux de stationnement. Aux Etats-Unis, il y en a souvent plusieurs, pour une même portion de rue, avec des dates et horaires différentes.

Nous avons visiter le parc Millenium, avec le haricot géant.

Chicago millenium parc

Chicago haricot 2

Chicago haricot

Nous avons trouvé le panneau du début de la route 66, donc nous avons fait les deux extrémités de cette route mythique ! La fin à Los Angeles 2 mois plus tôt, et le début ici, à Chicago !

Chicago route 66

Nous nous sommes ensuite baladé en ville, un coup d’oeil au Chicago Board of Trade. Il s’agit de la place boursière des céréales aux Etats-Unis.

Louison en suivait les cours en direct tous les jours dans son ancien emploi. Mais là, ça fait longtemps qu’on ne s’est pas renseigné sur le prix des céréales !

Chicago CBOT

Chicago train aérien

Chicago

Bonnes adresses où manger :

  • Giordano : pour tester une des spécialités de Chicago, la Deep dish pizza

Pour le déjeuner, nous goutons une des spécialités de Chicago : La Deep dish pizza, une pizza avec une couche de garniture très épaisse. Un peu comme nos quiche française, mais avec les ingrédients d’une pizza !

Chicago Deep Dish pizza

Chicago river

L’après-midi, le temps est exécrable, nous subissons de fortes averses. Nous décidons de profiter d’une balade en bateau sur la Chicago river, entre deux accalmies. La brume est tellement importante, qu’on ne distingue pas le sommet des buildings.

Notre guide nous renseigne sur l’historique de l’architecture de Chicago, mais pour être honnête nous n’avons pas compris grand chose.

Chicago brume

Chicago averses

Chicago buidling

La balade sur la rivière Chicago permet de voir les buildings principaux, et surtout une belle vue sur la ville depuis l’écluse qui mène au lac Michigan.

Chicago skyline

Le niveau du lac est plus élevé que la rivière, dans laquelle nous avons circulé. Au cours du 19ème siècle, les américains ont inversé le sens d’écoulement de la rivière. Celle-ci se jetait avant dans le lac Michigan, elle coule depuis vers le sud et le Mississippi.

De Yellowstone à Chicago, nous avons parcouru 2400 km en 4 jours, dont 1100km sur une seule journée. Une sacrée traversée, avec des paysages qui se ressemblait pas mal.

Nous avons passé la majorité de nos journées sur la route et étions bien content d’arriver à Chicago. La suite de nos aventures, nous continuons vers l’Est : les Chutes du Niagara, puis Philadelphie !

Quel budget faut-il prévoir ? (Août 2018, 1 € = 1,15 $US):

  • Entrée Crazy Horse 12$/pers
  • Entrée Mont Rushmore 10$ pour le parking
  • Lavage Auto 6$
  • Hotel à Chicago de 55$(Merilville) à 68$(Rockford)
  • Parking souterrain parc Millenium 28$
  • Tour en bateau 41,4$/pers
  • Péage pour entrer et sortir de Chicago 23$
  • Entrée au parc Badlands incluse dans notre pass annuel 80$ ou 15$(valable 7 jours)

La photo de Loup et Louve :

Loup et Louve

Partagez !

Laisser un commentaire