Koh Rong Samloen Sunset Beach

Koh Rong Samloen

Koh Rong Samloen, une plage coupée du monde

Grosse journée de bus pour se rendre de Kampong Chhnang, où nous avons visité les villages flottants, jusque Sihanoukville, l’embarcadère pour Koh Rong Samloen.

Départ de notre guesthouse à 11h30, nous avons pris les billets auprès d’eux. Vu le trajet avec escale à Phom Penh, nous préférions nous assurer les services d’une compagnie. Le bus de la compagnie Sorya est arrivé à l’heure à midi. Petite pause déjeuner et à Phom Penh nous avons pu rembarquer immédiatement pour Sihanoukville, avec des films japonais des années 80. Cette fois il y avait vraiment Jacky Chan ! Petite panne sur la route mais rapidement réparée. Arrivée à Sihanoukville à presque 21h …

Sihanoukville

Ici, c’est la grosse ville balnéaire pour les backpackers qui veulent faire la fête. Nous sommes dans le quartier de Sperendicity beach. Ils y a plusieurs casinos chinois, des bars occidentaux avec tous écrit « happy hour » ou « 2 for 1 cocktail ». Nous avons pris un hôtel proche de l’embarcadère, afin de prendre le ferry au plus vite le lendemain matin.

La nuit a été courte, jusqu’à 6h du matin nous avons eu le droit à la musique du bar d’à côté. Et après un groupe de cambodgiens se sont installés proche de notre chambre, en parlant bruyamment. Comme dans tous les pays que nous avons visité depuis le début, ils ne savent pas parler bas. Ils parlent toujours très fort et tout le monde peut profiter de leurs conversations.

Il y a plusieurs compagnies de ferry avec des départs réguliers. Ils proposent des billets aller-retour. Il suffit de les prévenir quand on veut rentrer !

Bonnes adresses où manger :

    • Four season, Sperendicity beach, leur pancake au petit-déjeuner et leur pizza sont plutôt réussies
    • Green Lantern, Otres Village, restaurant Thaïlandais, on a retrouvé du Pad Thaï et du mango sticky rice

Trek dans la Jungle

Nous embarquons à bord de notre speedboat pour Koh Rong Samloen. En moins de 45 minutes le bateau nous dépose à Saracen bay. Notre plage Sunset beach, se situe de l’autre côté de l’île.

Koh Rog Samloen Saracen Bay embarcadère

Nous devons traverser par la jungle avec nos gros sacs. Déjà nous avons eu du mal à trouver l’entrée du chemin. Nous avons demandé à un employé d’un resort. Il nous a fait traverser tout le resort pour nous emmener à un petit chemin sableux au milieu des arbres.

Premier obstacle: un ruisseau, nous jouons les équilibristes sur un tronc d’arbre pour le traverser. Avec 10 à 14kg sur le dos, c’est tout de suite moins facile.

Deuxième obstacle: des arbres sont tombés en travers du chemin, il faut s’accroupir pour passer en dessous, toujours avec nos gros sacs.

Treck Sunset Beach 2

Après nous marchons un bon quart d’heure, puis ça commence à monter, il faut passer sur de gros rochers, ça devient plus difficile, toujours avec nos gros sacs.

Treck Sunset Beach 2

Nous croisons des personnes qui ont fini leur séjour à Sunset beach et qui repartent sur le continent. Une fois arrivés en haut, bah il faut redescendre. Oui comme on part d’une plage pour en atteindre une autre, tous ce qu’on monte il faut le redescendre, toujours avec nos gros sacs.

Et c’est donc après 45 minutes de marche très sportive, que nous arrivons à Sunset beach. Une plage de 500m, les arbres viennent presque jusque l’eau.

Et au milieu de ses arbres quelques tentes, des bungalows. Le tout est très discret ce qui permet de profiter de la beauté de la plage. L’effort pour y arriver rend ce site d’autant plus appréciable !

Tente Sunset Beach

Sunset Beach Huba Huba

Koh Rong Samloen Sunset beach ponton

Sunset Beach Robinson

Sunset Beach

Sur la plage Sunset Beach de Koh Rong Samloen:  pas de wifi, hors connexion pendant 4 jours. L’électricité n’est disponible que pendant deux créneaux horaires: le matin et le soir. L’eau, il faut l’utiliser raisonnablement, elle n’est pas illimitée.

Et pour finir les prix du menu aussi sont un peu plus élevés que ceux dont nous avons l’habitude. Oui l’isolement ça à un coût pour le ravitaillement !

Une petite douche, ici la salle de bain est ouverte sur la jungle. Le pommeau de douche est même fixé sur un arbre qui traverse la salle de bain. Son inconvénient: s’est d’être un vrai nid à moustiques.

Douche Huba Huba

Puis nous nous couchons au son des vagues sur la plage, c’est vraiment agréable de profiter d’une telle situation. Les seuls bruits perturbateurs sont le générateur d’électricité et les bateaux à moteur au large qui créent un bourdonnement lointain tout au long de la journée.

Le lendemain matin, nous nous préparons un petit déjeuner. Notre petit truc de backpacker français: pain et confiture. Nous visitons le reste de la plage, il y a 4 établissements hoteliers, un centre de plongée et une agence d’activités : paddle, canoë, plongée; snorkelling… il y a de quoi faire !

Pour nous se sera baignade, couture de nos drapeaux sur le sac, baignade à nouveau, lecture, redactions d’articles pour le blog et snorkelling pour changer.

Koh Rong Samloen Beach

Sunset Beach Cocktail

En fin de journée nous profitons de beaux coucher de soleil. Ce n’est pas pour rien que cette plage s’appelle Sunset Beach. Et après diner nous nous allongeons sur la plage et admirons les étoiles. Comme il y a très peu de pollution lumineuse, on les observe assez bien, c’est magnifique.

En ce moment, nous sommes assez proche de la nouvelle lune. L’occasion d’une baignade nocturne pour apercevoir du plancton phosphorescent. On les observe le mieux quand il n’y a aucune pollution lumineuse, le noir complet. C’est donc en pleine nuit que nous nous jetons à l’eau.

On ne voit pas le fond et il y a de gros rochers par moment, ça surprend. Il faudra nous éloigner jusqu’à ne plus avoir pied pour commencer à apercevoir quelques points lumineux dans l’eau. C’est très petit, aussi fin qu’un point au stylo bille. Nous y sommes peut-être allé un peu trop tôt car nous n’en auront pas aperçu beaucoup. Il y avait encore les lumières du bar et des bungalows derrière nous. Et au loin les lueurs d’une quinzaine de bateaux de pêche.

Koh Rong Samloen Sunset beach

Le lendemain un bel orage éclate dans la matinée. C’est très beau d’observer la mer sous l’orage. Elle devient presque plate, sans vague, uniquement perturbée par les ondes des gouttes d’eau sur la mer.

Koh rong Samloen Sunset Beah orage

Nous profitons de faire du snorkelling au dessus des récifs à proximité. C’est magnifique, il y a quelques coraux assez colorés et des tas de poissons. Allant des tout petits aux couleurs vives et fluorescentes : bleu, violet… Aux gros poissons perroquets verts et bleus. Des poissons jaunes zébrés de blancs et des poissons anges noir et blanc zébrés. Nos masques et tubas loués auprès de l’hôtel ne sont plus très performants, mais on profite bien de la vue !

Dernière nuit sur cette plage paradisiaque et c’est barbecue au menu ce soir. Un pêcheur est venu proposé un barracuda fraichement pêché.

Pour le retour il faut renfiler nos gros sacs sur le dos, et c’est reparti pour le trek dans la jungle. Le ferry nous reprend sur le même embarcadère.

De retour à Sihanoukville, nous ne nous attardons pas dans le quartier de sperendicity beach, trop fêtard à notre goût. Nous prenons un tuk-tuk jusque Otres-village, beaucoup plus calme.

Otres Village

Il y a beaucoup de restaurants sympathiques dans ce quartier. Nous passerons une nuit agréable dans un bungalow avant de prendre un minibus pour Kampot le lendemain matin.

Quel budget faut-il prévoir ? (Mars 2018, 1€ = 1,22$ et 1$ = 4000 riels):

      • Bus Kampong Chhnang – Sihanoukville 15$/pers
      • Nuit à Sihanoukville Sperendicity 15$
      • Ferry Aller-retour Koh Rong Samloen 22$/pers
      • Nuit en chambre double Huba Huba 25$
      • Nuit en dortoir Huba Huba 9$/pers
      • Tuk-tuk Sperendicity beach – Otres Village 5.5$
      • Nuit à Otres Village, Mangrove and more 12$

La photo de Loup et Louve :

Sunset Beach Loup et Louve

Partagez !

Laisser un commentaire