Plage pancakes rocks nord

La côte Ouest

La côte Ouest, sur la route des glaciers

La route pour quitter la vallée de Wanaka est très agréable, nous quittons les montagnes pour descendre petit à petit vers la côte Ouest et la mer. Tout le long de la route, il y a plusieurs arrêts touristique pour admirer des cascades où des gorges.

Nous nous arrêtons aux blues pools, un petit sentier mène jusqu’à des ponts suspendus. La rivière en contrebas est d’un bleu glacial. Nous nous installons sur une plage de gallets. Ils sont tellement plats, que tout le monde s’amuse à les superposer, pour construire des tours. Nous nous amuserons à faire la notre également.

Haast pass

Pyramide de Pierre Haast pass

Haast à Gillespies Beach

Nous quittons les montagnes, pour enfin apercevoir la mer, côté Ouest il s’agit de la Mer Tasmane. Petite pause à Haast pour déjeuner et changer l’eau du van.

Nous reprenons la route, arrivés à la mer, il y a un croisement. Il est possible de redescendre vers le sud vers Jackson Bay, mais il s’agit d’une impasse, donc un détour de plusieurs kilomètres. Nous prenons la route du Nord vers les glaciers et traversons un immense pont.

Notre camping de ce soir est situé juste à côté d’une plage de gallets, blanc, gris et verts. Il s’agit d’un site de camping payant géré par le DOC. Juste les commodités et une boîte pour régler son emplacement. Il est situé au bout d’une route dont la majeur partie est en gravier. Ce soir nous dormons au milieu des moutons, avec le bruit des vagues.

A Gillespies beach, nous faisons connaissance avec les sandflies, le fléau des campeurs en Nouvelle-Zélande. Il s’agît de petits moucherons minuscules, dès que vous êtes à l’arrêt ils viennent par dizaine sur vous, et vous pique. Ils sont plus facile à tuer que les moustiques, mais il y en a tellement que c’est peine perdue. Et on peut vous dire que les piqures de Sandflies ça marques et ça démange bien plus que les moustiques !

Gillepsies beach souche

Gillepsie beach mouton

Les routes de la côte Ouest sont surprenantes, ici nous retrouvons une végétation assez dense. Il y a beaucoup d’espèces locales, les fougères mais aussi d’autres espèces éxotiques. La végétation est tellement luxuriante et exotique qu’on pourrait se croire en pleine jungle.

Il y a une petite ballade à faire le long de la plage, menant jusqu’à un lagon. La plage est très belle, il y a plusieurs souches d’arbres, usées par la mer et ramenées sur les galets. Le lagon est une retenue d’eau qui s’écoule dans la mer, quelques pontons y sont installés, mais ils ont été en parti détruit par une tempête.

Gillepsies beach

Glacier Franz Josef

Lever au petit matin, nous reprenons la route, nous passons à côté du glacier Fox. Nous l’apercevons entre les montagnes depuis la route. Nous continuons jusqu’au glacier Franz Josef.

Sur l’aire de parking, il y a plusieurs panneaux d’explication et de mise en garde sur les risques de crues. Selon les conditions météos, les rangers peuvent décider de fermer plus ou moins le chemin d’accès au glacier.

Dans tous les cas n’espérez pas accéder jusqu’au glacier par ce chemin, c’est interdit car trop dangereux. Le seul moyen d’aller sur le glacier est par hélicoptère. En parlant d’hélicoptère, il y en a des tas qui passent au-dessus de nos têtes. Presqu’un hélicoptère tous les 5 minutes, on a pas cessé de les entendre du début à la fin.

Franz Josef torrent

Franz Joseph cascades

Franz Josef fougères

La balade est agréable, elle commence dans les bois, pour arriver sur le delta de rivières grises qui s’écoulent des glaciers. Nous finissons au milieu des rochers, point le plus proche du glacier. Il est encore bien loin, mais ça vaut le coup quand même.

Franz Josef glacier evolution

Le glacier Franz Josef est en régression depuis plusieurs années, à cause du réchauffement climatique. Une photo montre la différence entre 2008 et 2012, la perte de superficie est flagrante. Malheureusement le glacier pourrait être amené à disparaître d’ici une 15aine d’année.

Franz Josef glacier evolution

Nous passerons en ville, faire quelques ravitaillements et le plein d’essence. Mais surtout profiter des piscines de sources chaudes. Nous profiterons de cette piscine pendant plus d’une heure et demie. Il y a trois bassins extérieurs, à 36°C, 38°C et 40°C, dans un joli cadre au milieu des fougères.

Gorges d’Hokitika

Dès le matin nous nous roulons pendant 2 bonnes heures pour arriver aux gorges d’Hokitika. Nous nous serions bien arrêtés jeter un oeil au lac Mahinapua, seulement on commence à se méfier des caprices mécaniques de notre van. Quand nous faisons beaucoup de route nous avons parfois du mal à le refaire partir. Le moteur fait quelques soubresauts puis s’arrête.

La route jusqu’aux Gorges était en travaux au moment où nous l’avons emprunté. La fin sur les graviers est assez chaotique. Il faut faire environ 30km pour atteindre les gorges.

Les gorges sont proches du parking, moins de 15 minutes par un petit chemin dans les bois et un pont suspendu. Nous sommes presque déçus que la balade ne soit pas plus longue. Par contre la zone est infestées de Sandflies, à peine sortis du van que ces petits moucherons se jettent sur nous pour nous piquer.

Hokitika Louison

On ne s’est pas du tout attardé, nous sommes allés jusqu’au point de vue et pris quelques photos avant de repartir. Ces insectes font au moins le bonheur de quelques-uns : des petits oiseaux les Fantails, avec une queue en éventail. Ils sont adorables et virevoltent juste à nos côtés sur le chemin pour attraper quelques insectes en vol.

Hokitika Fantail

Nous visitons la ville d’Hokitika en commençant par acheter du répulsif pour les sandflies à base de citronnelle. Hokitika est une ville minière, bâtie très rapidement dans les années 1850. Lors du temps de la ruée vers l’Or, pendant longtemps elle fut l’une des plus grande ville de la Nouvelle-Zélande.

Hokitika jade

Après coup, il se sont rendu compte qu’elle avait été bâti sur une zone inondable. Plusieurs bâtiments ont été déplacé. Aujourd’hui il s’agit d’une petite ville touristique avec énormément de boutiques vendant des bijoux en jade. Nous visitons l’une d’elle, ils y exposent des pierres énormes de plus de 1,4t, valeur 200 000$.

Greymouth

Nous arrivons sur le quart Nord-Ouest de l’île du sud. A Greymouth nous visitons la brasserie Montheith’s, crée en 1968. Nous aurons le droit à une visite d’environ 1h, où l’on nous présente le processus de brassage, les différents ingrédients et l’histoire de la brasserie.

La visite se termine par une degustation, nous avons le droit à 4 verres chacun. Mais depuis le voyage, nous buvons plus rarement et le breuvage nous monte vite à la tête. Comme nous devons reprendre le volant par la suite, nous ne profiterons même pas de nos derniers verres.

Brasserie Monthey

Greymouth propose aussi de jolie balade aux alentours. Au matin nous avons fait la Coal Creek qui mène jusqu’à une petite cascade à travers les bois en 1h aller-retour.

Cascades Hokitika

Et l’après-midi, nous avons marché jusqu’au point de vue Elisabeth pic. Cette balade fut assez surprenante. Elle démarre au bord de la plage et de la falaise. Puis nous nous enfonçons dans les bois, eu milieu des fougères arborescentes et des palmiers. Le paysage nous rappelles l’Asie, et la jungle en Thaïlande.

Côte Ouest néo-zélandaise

Forêt dense nouvelle zélande

Nous roulons ensuite jusqu’à notre site de camping gratuit pour la nuit, au bord de la plage. Nous y rencontrons un drôle d’oiseau, proche du Kiwi. Il s’agit d’un Weka, celui-ci est assez curieux, il fesait le tour des campervans. Ils ont pour réputation d’être un tantinet voleurs également, à cause de leur curiosité.

Weka

Pancakes Rocks

Au petit matin, le temps est brumeux, premier jour de pluie depuis un bon moment. Nous nous rendons jusqu’au Pancakes rocks. Ils sont accessible depuis un parking en à peine 20 minutes de marches.

Ces formations géologiques sont surprenantes, leur nom vient du fait que l’on dirait qu’il s’agit de tours de crêpes superposées les unes sur les autres.

Pancakes rocks 2

Le rocher du milieu ressemblent à un indien, comme ceux d’Asterix ou Lucky Luke avec leur grand nez !

Pancakes rocks 2

Pancake rocks Damien et Louison

Selon les marées il est aussi possible de voir des geysers d’eau, quand les vagues augmentent la pression dans des grottes souterraines.

Nous en profitons pour descendre sur la plage à proximité, elle est magnifique. Il y a des grottes naturelles creusées par les vagues et une cascade tombant du haut de la falaise.

Plage pancakes rocks 2

Nous terminons la cote Ouest par la ville de Westport, puis prenons la direction de l’Est, pour rejoindre le Nord de l’île. Le parc d’Abel Tasman, la Golden Bay et les vignes des Malborough.

Quel budget faut-il prévoir ? (Avril 2018, 1 € = 1,70 $NZ):

        • Nuit au camping DOC Gillepsies Beach 8$NZ/pers
        • Piscine Hot Pool Franz Josef Glacier 14$NZ/pers (reduction 50% sur bookme.co.nz)
        • Visite Brasserie Montheith’s 15$NZ/pers (reduction sur bookme.co.nz)
        • Douche Westport au Caltex 4$NZ/pers

La photo de Loup et Louve :
Loup et Louve Haast

Partagez !

Laisser un commentaire