Lac Pukaki

Mont Cook

Mont Cook, au bord du lac des glaciers

Nous sommes partis d’Arakoa, direction le Mont Cook, après un détour par Christchurch pour quelques courses, nous avons dormi au bord d’une rivière proche de la ville de Geraldine. 

Notre route vers les montagnes, nous fait découvrir les élevages laitiers néo-zélandais. Des pâturages à perte de vue, bien quadrillés, avec quelques haies entre eux. Ce qui nous étonne le plus, c’est qu’ils sont irrigués, nous apercevons beaucoup de rampes d’irrigations. La Nouvelle-Zélande est pourtant un pays connu pour sa pluviométrie, nous ne pensions pas qu’ils auraient besoin d’irriguer des prairies !

Les troupeaux de vaches sont assez importants et très concentrés sur de petites surfaces. Le système de pâturage appliqué et une forte concentration sur une petite surface, qui change chaque jours. Ceci permet de reproduire le pâturage qu’aurait un troupeau sauvage en plaine nature. 

Lac Tekapo

Nous apercevons les montagnes vers le Mont Cook, depuis déjà un moment et nous nous en rapprochons de plus en plus. Elles sont très impressionnantes, immenses. Après le passage d’une colline, nous finissons par apercevoir le lac Tekapo et son bleu turquoise irréel. 

Il s’agit d’un lac dont les eaux sont issus de la fonte de glaciers à fond pierreux. Les glaciers ont emprisonnés des particules de poussières depuis des milliers d’année. Cette poussière de pierre réfléchit les rayons du soleil et donne cette couleur si intense au lac.  

Lac Tekapo D et L

Lac Tekapo D et L

Nous resterons admirer, le lac un long moment, séance photo avec notre nouvel appareil acheté à Singapour. C’est magnifique, le bleu du lac entre en contraste avec les arbres dorés par l’automne et les sapins plus au loin. 

Pause déjeuner au bord de l’eau, pique-nique à côté du van. Nous y resterions bien plus longtemps tellement le lac est magnifique. Nous poursuivrons notre route en fin d’après-midi vers le lac Pukaki, notre point de base pour le mont Cook. 

Lac Tekapo

Le lac Tekapo est connu comme étant un bon site d’observation des étoiles, il est vrai qu’ici les nuits sont magnifiques. Nous restons aussi longtemps que le froid nous le permet, à observer le ciel étoilé en Nouvelle-Zélande. Il est à chaque fois époustouflant. Le lac Tekapo est classé dans une reserve de protection du ciel, en gros c’est un des rares endroits au monde où il n’y a pas de pollution lumineuse, pour garder un ciel bien noir et pur, avec pour seule lumière les étoiles et la lune.

Si jamais vous apercevez des photos d’une petite église en pierre avec un ciel étoilé magnifique derrière, elles viennent d’ici. La Chapelle du bon berger , « church of the good sheperd ».

Hooker Valley track

La Hooker Valley track est une randonnée d’environ 3 heures aller-retour. Elle est relativement facile car assez plate. C’est une randonnée assez célèbre donc très fréquentée, nous sommes arrivés vers 10h et le parking était déjà bien plein. 

Hooker valley track pont suspendu

Nous croisons beaucoup de monde et de tous les styles. Des randonneurs chevronnés avec leurs bâtons de marches et les chaises pliantes dans le dos. Les non-frileux, qui se baladent en short et t-shirt. Des asiatiques déguisées en bergère, si, si, c’est vrai et d’autres en vêtements de ville et petites chaussures. C’est amusant toutes ces personnes si différentes et pourtant sur le même chemin. 

Hooker valley track Mont Cook

Le sentier est vraiment magnifique, il commence au bord du lac Mueller. Celui-ci contrairement au lac Pukaki et Tekapo, est d’une couleur grise. Nous traversons la rivière à plusieurs reprises via des ponts suspendus, puis des passerelles en bois. De chaque côté les montagnes, nous sommes dans le fond d’une vallée, et remontons le cours d’une rivière. 

Hooker Valley Track Mont Cook

Hooker Valley Track Mont Cook Damien

Passerelle Hooker Valley track

La vue est parfois couverte, les sommets des montagnes sont souvent dans les nuages, mais nous les entr’apercevons de temps en temps. Nous sommes sensé pouvoir observer le Mont Cook, ou Aoraki de son nom Maori, mais on a un peu du mal à le repérer, c’est le plus haut à 3724m. Mais comme il y a de nombreux monts (22 pour être précis) aux alentours et qu’ils culminent à plus de 3000m eux-aussi, difficile de le repérer, surtout avec autant de nuages.

L’arrivée donne sur le lac et le glacier Hooker. Notre premier glacier du voyage, nous n’apercevons qu’un fin liseré bleu turquoise recouvert de poussière grise. Quelques icebergs s’en sont décrochés et flottent sur le lac. Fin du sentier, il faut reprendre le même chemin pour le retour. Mais le fait de refaire le même sentier n’est pas ennuyant, il y a toujours des détails qu’on découvre au second passage ! 

Hooker valley track arrivée

Hooker Valley Track Mont Cook Damien

 

D’autres randonnées recommandées à proximité : le long du lac Tasman, Ball Hut (6h aller-retour) pour prendre un peu de hauteur et observer des keas (perroquets des montagnes) … Mais nous n’avons pas le temps de toutes les faire.

Mont Cook Lac Hooker

Lac Pukaki

Pour profiter du Mont Cook, nous  avons choisi de dormir deux nuits juste au bord du lac Pukaki. Un des plus beaux sites de camping que nous ayons fait, gratuit en plus, il y a beaucoup de place et une vue imprenable sur le lac. 

Lac Pukaki

Lac Pukaki Louison

Lac Pukaki Damien

Le Mont Cook est situé dans un cul de sac. Il faut rouler environ 60km, le long du lac Pukaki, pour arriver au village du Mont Cook. Il s’agit d’une petite station touristique. L’aller-retour se fait facilement dans la journée et laisse le temps de profiter des belles randonnées. 

Route Mon Cook Lac Pukaki

Route Mont Cook

Le lac Pukaki est immense, il fait plus de 36km de long, avec sa couleur bleu turquoise aussi intense que le lac Tekapo. Il s’agit des deux plus beaux lacs que nous ayons jamais vu. 

Pour notre dernière nuit au lac Pukaki nous avons eu assez froid et pour cause il a neigé pendant la nuit ! Nous nous réveillons avec les collines de l’autre côté du lac entièrement blanches. Nous aurons eu un aperçu de l’hiver néo-zélandais.

Lac Pukaki enneigé

Mont cook sous la neige

Sur la route du départ, nous faisons un arrêt pour visiter un élevage de saumon. Nous y goutons des sushis au saumon fumé à froid, mais ils ne sont pas aussi bon que ceux que nous faisons nous même en France 😉 

Elevage de saumon

Nous traversons le pays vers l’Est, jusqu’à l’océan, les paysages sont toujours aussi époustouflants: des lacs, des montagnes … Faire de la route est un plaisir en Nouvelle-Zélande. Notre prochaine grande destination est la ville de Dunedin et les plages alentours. 

Vue montagne

Quel budget faut-il prévoir ? (Avril 2018, 1 € = 1,70 $NZ):

  • Sushis de saumons 5$

La photo de Loup et Louve :

Hooker Valley Track Mont Cook

Partagez !

Laisser un commentaire