San Pedro de Atacama Eglise 2

San Pedro de Atacama

San Pedro de Atacama, le désert le plus aride au monde

Après notre expédition dans le salar d’Uyuni, notre chauffeur, nous a déposé à la frontière Bolivie-Chili. Depuis celle-ci nous avons pris un bus jusque San Pedro de Atacama.

Le passage de frontière c’est plutôt bien passé, juste un petit bakchich pour les autorités boliviennes. Nous étions dans une longue file, où tout le monde payait sans poser de questions. Difficile de faire bloc dans ces conditions, surtout qu’il y a un bus qui nous attend pour le Chili.

Le Chili quant à lui est assez strict sur les bagages, les sacs de chaque passagers sont fouillés. Il est interdit d’importer des fruits, légumes ou autres produits d’origine animale au Chili. Ils ne veulent courir aucun risque de contamination.

Mais du coup l’attente pour entrer au Chili est longue. Nous avons attendu 2h, le temps que les autres mini-bus devant et les bagages de chaque passagers soient fouillés.

San Pedro de Atacama

Week-end de la Toussaint : Todo completo

Nous n’avons pas réservé d’hébergement, nous partons donc à la recherche d’un hôtel. Nous avions noté quelques adresses, mais elles étaient complètes. Pour finir nous trouvons une chambre dans une auberge de jeunesse, mais la chambre n’est disponible que pour une seule nuit.

L’après-midi, nous partons à la recherche d’un autre logement. Nous faisons une dizaine d’hôtels et d’auberges de jeunesse.

Toujours la même réponse : nous sommes complets. Nous finissons par trouver une chambre double avec salle de bain sur le palier, la seule. Nous réservons et revenons le lendemain avec nos sacs.

San Pedro de Atacama rue

San Pedro de Atacama rue 2

Sauf que le lendemain, la gérante nous annonce qu’elle a un problème avec la salle de bain et qu’il est impossible d’occuper la chambre. On trouve ça un peu bizarre parce que la salle de bain était sur le palier et il y en a une autre fonctionnelle juste à côté … Bref on est sans logement, on refait le tour des hôtels, sans succès.

Et on finit par trouver une chambre sur air’bnb, on réserve sans traîner. Arrivé sur les lieux, il y a un autre couple de français qui est là pour la chambre, ils ont l’air très contrarié.

La propriétaire nous explique, qu’ils étaient là aussi, mais que nous avons réservé par l’application au même moment. Comme le paiement est immédiat avec l’application, elle trouve plus simple de nous donner la chambre.

Un air de France

Petit plaisir, à San Pedro de Atacama, il y a une boulangerie française. Nous sommes allés acheter des pains aux chocolat et baguettes fraîches. Ça fait plaisir de se faire accueillir en français (le Quebec est déjà loin !).

Nous sommes revenus presque tous les jours pour acheter une bonne baguette pour nos petits-déjeuners.

Nous avons aussi trouvé une agence : Flamingo avec un guide francophone pour visiter la vallée rouge ou Piedras Rojas.

Les alentours de San Pedro de Atacama

Nous nous sommes aussi baladés, dans les rues de San Pedro de Atacama. La ville a un certain charme avec ces murs en Adobe, ou une sorte de torchis, comme on dit chez nous.

San Pedro de Atacama eglise en cactus

Certains bâtiments ont même leurs toits en Adobe. C’est le cas de l’église, le sous plafond est en bois de cactus. Le bois était attaché à l’aide de tendons de Llamas.

Eglise San Pedro de Atacama

San Pedro de Atacama Cactus porte

San Pedro était autrefois un relais pour les animaux destiné aux mines. Ils venaient de l’Argentine, et juste avant de les envoyé aux mines de Calama, ils étaient ré-engraissés à San Pedro. La ville produisait beaucoup de fourrage.

San Pedro de Atacama rivière

San Pedro de Atacama fourrage

San Pedro de Atacama allentours

Il y a un réseau de 60km de canaux, pour approvisionner la ville en eau. Nous sommes allés vers les ruines de Quitor. La rivière est asséchée tellement les canaux dévient l’eau pour la ville.

Piedras rojas

Nous allons visiter la lagune Chaxa dans le salar d’Atacama. Beaucoup d’oiseaux migrateurs, des flamants roses …
Nous roulons avec dans le fond la cordillère des Andes et le Volcan Licancabur, endormi.

Il s’agit d’un volcan sacré pour le peuple d’Atacama. Sa hauteur culmine à 5900m, et il y a une lagune à son sommet. Il s’agit de la lagune la plus haute au monde.

Il y a plus de 2000 volcans au Chili, mais seuls 90 sont actifs. Nous passons à côté de celui le plus actif du nord du Chili, depuis la route on le repère bien, car il y a quelques fumées qui en sortent.

Petit-déjeuner inclus, un buffet avec des petits-pains au chocolat et des baguettes de la franchuteria. Nous avons rendu les autres groupes jaloux.

Le salar d’Atacama est très différent du salar d’Uyuni. La formation d’Atacama vient de l’évaporation de l’eau des glaciers alors que le salar d’Uyuni est une ancienne lagune qui s’est asséchée.

Salar d'Atacama

San Pedro de Atacama vol de flamants

San Pedro de Atacama vol de flamants 2

Salar d'Atacama flamants

Nous sommes chanceux de pouvoir encore visiter le salar d’Atacama, car malheureusement l’extraction du Lithium est en train de tout détruire. Elle consomme 1000L/sec d’eau, en puisant dans les nappes souterraines du Salar. Et sans eau le salar disparaît, car elle est nécessaire pour les micro-organismes.

Notre guide a évoqué que la corruption est très forte au Chili, le gouvernement a déjà cédé 26% de l’exploitation du Lithium a des entreprises chinoises.

Et depuis Juin 2018, le salar de Talar ne peut plus se visiter. La raison officielle est la réalisation d’une étude environnementale. Mais en réalité le gouvernement chilien est en train de céder l’exploitation de ce salar au Canada, qui va sûrement en donner les concessions à des entreprises canadienne.

Nous prenons un peu de hauteur et partons visiter la lagune Miscanti. Elle fait 15km carrés et elle est d’un bleu éclatant. En hiver elle est totalement gelée.

Atacama Lagune Miscanti

Atacama Lagune Miscanti D L

Atacama Lagune Miscanti 2

Les côtés déviants du tourisme de masse

Les pierres rouges sont un site très touristique, peut-être même trop. Car depuis Janvier 2018, suite aux abus de plusieurs touristes, le site est fermé. Il ne fesait pas parti du parc los flamencos, donc il n’y avait pas d’entrée et de toilettes.

Trop de papiers toilettes était retrouvés partout, des mégots, des graffitis … Et certains touristes sont entrés en 4×4, roulant n’importe où, y compris dans les lagunes où vivent les flamants roses.

La communauté locale à donc décidé de fermer l’accès. Depuis le site est plus propre et la faune plus tranquille. On peut juste l’observer depuis deux miradors.

Atacama Piedras Rojas 4

Atacama Piedras rojas 2

Atacama Piedras Rojas 3

Atacama Piedras Rojas

La couleur de la roche est rouge à cause du fer qui s’est oxydé.

Juste derrière il y a une autre lagune magnifique à 4200m : Tuyaito. Sa couleur : bleu turquoise est due au potassium. La lagune est vraiment magnifique, presqu’aussi belle que la laguna Colorada en Bolivie.

Atacama Lagune Tuyaito

On apprend que la zone a été miné, en 1980 pendant la dictature, le Chili a eu peur d’un conflit avec ses pays voisins. Et comme il manquait d’effectif militaire, il a préféré miner les zones frontalières.

Nous croisons en haute altitude un camélidé sauvage connu pour sa laine : les vigognes. Elles vivent à l’état sauvage, leur laine est la plus chère au monde.

Nous avons demandé comment il pouvait les tondre alors qu’elles sont sauvages. L’élevage en est interdit mais il est possible de les attraper pour les tondre puis de les relâcher !

Vicuna

Au retour nous nous arrêtons déjeuner à Santa Rosa, où nous visitons une église typique en Adobe et bois de cactus également.

Notre guide nous fait visiter les jardins, sorte d’Oasis en plein désert, connus pour leur production de fruits et légumes.

Atacama Santa Rosa

Nous passons également une ligne du globe assez connue : le tropique des Capricornes ! 

Tropique du Capricorne

La vallée de la Lune

La deuxième excursion que nous avons réservé : la vallée de la lune. Toutes les agences proposent sensiblement le même tour et au même horaire.

C’est donc en file indienne de mini-bus que nous nous dirigeons vers la vallée de la lune à une quinzaine de kilomètres de San Pedro à 16h.

La visite débute par une caverne de sel. Il faut jouer les spéléologues pour déambuler dans la grotte, plié en deux. Les murs de la caverne sont en cristaux de sel.

Un des membres de notre groupe s’est violemment cogné la tête, il saignait légèrement. Notre guide a dû sortir la trousse de secours.

Atacama Vallée de la Lune

Après cela nous avons réalisé une petite randonnée proche de la grande dune. Notre guide nous donne des explications géologiques.

Et nous retombons par hasard (pour la 5ème fois) sur nos amis François et Marie. Malheureusement nous aurons peu de temps ensemble, chacun doit suivre son groupe et nous quittons la ville le lendemain.

Atacama Vallée de la Lune 2

Atacama Vallée de la Lune 3

Le clou de la visite, c’est le coucher de soleil sur la vallée de la lune. Nous serons environ 500 personnes au mirador. Et notre guide nous a demandé d’être à 19h40 au bus, et d’être bien ponctuel.

Dommage, car c’est justement l’horaire auquel le soleil passe de l’autre côté des montagnes… Bref le tour dans la vallée de la Lune, nous a moins enchanté. Le guide moins exceptionnel que la veille, mais surtout la foule innombrable qui réalisait le même tour.

Calama

Nous avons quitté San Pedro de Atacama, pour prendre l’avion depuis Calama. Il n’y a vraiment pas grand chose à voir dans la ville. Nous sommes passés dans le centre-ville pour faire quelques courses.

Puis l’aéroport le lendemain. Notre vol était agité au décollage, beaucoup de turbulences avec les rafales de vent du désert. Notre direction : la Patagonie à Punta Arenas !

Quel budget faut-il prévoir ? (Novembre 2018, 1 € = 765 Pesos Chiliens):

  • Nuit à San Pedro Hostal Matty 30 000 Pesos Chiliens
  • Frais de retrait 2 200 Pesos Chiliens
  • Nuit en Air BNB chez Angelica 23 000 Pesos Chiliens
  • Excursions Piedras Rojas agence Flamingo 35 000 Pesos/pers
  • Entrée Parc National Piedras Rojas 5 500 Pesos/pers
  • Excursions Vallée de la Lune agence Flamingo 15 000 Pesos/pers
  • Entrée Parc National de la Vallée de la Lune 3 000 Pesos/pers
  • Lessive 3 000 Pesos Chiliens
  • Bus San Pedro de Atacama à Calama 3 000 Pesos/pers
  • Nuit à Calama Air BNB 18 500 Pesos Chiliens
  • Taxi jusque l’aéroport de Calama 4 000 Pesos Chiliens

La photo de Loup et Louve :

Atacama Lagune Miscanti Loup et Louve

Partagez !

Laisser un commentaire