Tadoussac

Tadoussac, Saguenay et Lac St Jean

La route des Fjords et des baleines

Après avoir pris le traversier depuis Rimouski et quitter les cousins en Gaspésie, nous sommes arrivés sur la côte Nord du St Laurent pour nous diriger vers le lac St Jean.

Débarquement à Forestville. La traversée a été très brumeuse, dommage pour nous car cela peut-être une bonne occasion d’observer des baleines ou des belugas !

La côte Nord du St Laurent et Tadoussac

Nous avons le choix de prendre la direction du Nord pour atteindre des villages de plus en plus isolés. A l’extrême Est du Québec, certains ne sont même pas accessibles par la route, uniquement par la mer.

La côte Nord du St Laurent est idéale pour l’observation des oiseaux et des mammifères marins. Le St Laurent est connu pour l’observation des baleines. Nous nous renseignons sur quelques spots d’observation.

Premier arrêt aux Escoumins, après une petite balade nous atteignons des rochers au bord de l’eau. Ici le fleuve est très profond, ce qui permet aux baleines de venir très proche de la côte. Malheureusement pour nous, la météo du jour est très brumeuse. Il y a un voile épais qui recouvre le St Laurent. La visibilité est de 50m.

Tadoussac Baleine

Tadoussac Phare

Par chance nous observerons quand même le dos d’une baleine avec son aileron, pas de signe de la queue ou de jets. La baleine a juste effleuré la surface, mais ça reste incroyable !

Nous retentons notre chance avec un deuxième site d’observation au cap du Bon Désir. Ici la brume n’est pas que sur le St Laurent. Elle est présente dès le parking, la visibilité est presque nulle. Nous profiterons quand même de l’exposition pour voir quels sont les différents types de baleines présentes dans le St Laurent.

Tadoussac

Tadoussac est un charmant village d’environ 800 habitants, mais très touristique. Nous nous sommes baladés dans le centre-ville, au bord de la mer très agréable. Il y a plusieurs auberges, restaurants, un grand hôtel du XXème siècle et une micro-brasserie.

Tadoussac 2

Au bout de la jetée, il y a une petite randonnée qui permet également d’observer des baleines, à l’endroit où le Saguenay se jette dans le St Laurent.

Tadoussac anse

A Sacré-coeur, petit village à proximité, nous visitons la ferme des 5 étoiles. Il s’agit d’un refuge pour animaux. Devant nous des ratons-laveurs, orignaux, cerfs… et d’autres animaux de fermes chèvres, poules, cochons … Nous sommes heureux de retrouver le contact avec des animaux !

Raton Laveur

Orignal

Parc National des Fjords de Saguenay

La baie Ste Marguerite est un excellent site d’observation pour les belugas. En moyenne entre juillet et août ils y sont présent un jour sur deux.

Deux guides étaient présentes pour nous faire un exposé. Nous avons par exemple appris qu’il s’agit d’une espèce arctique et le St Laurent et l’endroit situé le plus au sud pour les observer. Les jeunes sont allaités pendant 2 à 3 ans par leur mère.

Saguenay Beluga

Pour accéder à la halte aux Belugas, il faut marcher 3km le long de la rivière Ste Marguerite. Nous avons emmené notre pique-nique avec nous, pour rester sur place plus longtemps et mettre le plus de chances de notre côté. Malheureusement pour nous se sera le jour sans belugas. Mais nous sommes contents de notre visite.

Comme le temps était très pluvieux, nous n’avions pas très envie de faire du camping cette nuit là. Nous avons pris une chambre dans une auberge à Saguenay, confort basique.

Le Lac et l’Anse St Jean

Bleuets Sauvages

Le lac St Jean est très connu pour la production de bleuets sauvages, nous observons plusieurs champs. Nous avons visité un écono-musée sur le bleuet, qui nous a appris beaucoup sur ce sujet. Non, il ne s’agit pas des myrtilles, c’est une variété de petits fruits proche mais différente.

Saguenay champs de bleuet

Tout d’abord comment peut on produire quelque chose de sauvage ? Tout simplement parce qu’il n’est pas planté par l’homme. L’humain ne fait que optimiser les conditions pour son développement.

Les québécois se sont aperçu après un immense incendie en 1870 que des plants de bleuets avaient poussé après les ravages. Depuis des familles venaient chaque été, cueillir le bleuet. Aujourd’hui les producteurs récoltent les champs, un an sur deux. Tous les deux ans, ils brûlent ou coupent les pieds, ceux-ci repartent du rhizome présent dans le sol et ne sont productifs que la deuxième année.

Nous avons pu déguster les confitures, sirops et chutney des Delices du Lac St Jean. Notre seul regret : ne pas pouvoir en emporter plus dans nos sacs a dos. Nous prendrons juste une tartinade pour nos petits-déjeuner.

Lac St Jean Bleuets

Anse St Jean

En revenant du Lac St Jean, nous avons longé la rive sud. Nous nous questionnons à visiter les parcs de la rivière Malbaie ou des grands jardins. Mais finalement nous tomberons sur une publicité bien alléchante pour un bar laitier à l’Anse St Jean.

Les bars laitiers au Québec sont l’équivalent des glaciers en France, ils servent souvent de la crème glacée italienne enrobée de chocolat fondu.

Anse St Jean

Bar Laitier

Nous pique-niquons sur l’embarcadère au bord de la rivière Saguenay. Puis nous filons chercher notre dessert au bar laitier. La vendeuse nous conseille sa spécialité « la montagne blanche », le nom vient d’une randonnée fréquentée dans le coin, sur un mont avec une vue magnifique sur le Saguenay.

Randonnée La Montagne Blanche

Tiens donc, une belle randonnée ? Et en combien de temps ? Elle nous annonce 4 à 5h, pour 12km aller-retour. Nous sommes en début d’après-midi, nous devrions avoir le temps de revenir avant que la nuit tombe.

Une fois la voiture garée au bord du chemin, un panneau annonce l’ouverture de la chasse le lendemain et donc la fermeture du sentier, on a de la chance, c’est donc le dernier jour d’ouverture.

Rando Montagne Blanche

Cabane à sucre

Nous débutons dans la forêt, le sentier monte petit a petit, il y a 550m de dénivelé jusqu’au sommet. Dans la forêt, nous remarquons des arbres reliés par des tuyaux. Il s’agit d’érables, il y a une cabane à sucre pour la récolte du sirop d’érable juste à côté.

Nous passons des ruisseaux et des cascades. Plus nous approchons du sommet plus le sentier se découvre. Nous trouvons quelques arbustes de bleuets, dont nous goutons les fruits.

Anse St Jean Montagne Blanche

Puis nous arrivons sur un plateau, la vue est bien dégagée. Nous en profitons un instant et en redescendant nous apercevons d’autres buissons de bleuets, bien plus fournis cette fois.

Nous nous régalons et regrettons de ne pas avoir de contenant pour en cueillir plus. C’est là, que Damien, a l’idée de vider notre gourde d’eau, pour la remplir de bleuets. Nous nous priverons d’eau pour le retour, mais c’est pour la bonne cause !

Bleuet sauvage

Nous redescendons par le même sentier pendant le coucher du soleil. Le soir même, nous passons une nuit au camping de l’Anse St Jean. Où nous avons mal dormi car nos voisins ont parlé bruyamment a quelques mètres de notre tente jusque 1h du matin. Les joies du camping !

L’isle aux coudres et Baie St Paul

Le lendemain, nous roulons jusque Saint Siméon, pour une pause déjeuner avec vue sur le Saint Laurent. Le coin est très beau.

Puis nous décidons d’aller jusque l’isle aux coudres. Il s’agit d’une petite île au milieu du St Laurent. Elle est assez petite le chemin pour en faire le tour fait 23km.

Le ferry pour s’y rendre est gratuit, en été il y a un départ toutes les 30 min. Par contre, il faut s’attendre à faire un peu de queue. Nous nous installons a un petit camping sur l’ile, puis filons visiter les moulins. Ils s’agit de moulins d’origines qui ont été restaurés et sont toujours en activité.

L'isle aux Coudre

Mais nous arrivons trop tard, ils viennent de fermer pour la journée. Petit tour au bord de la plage en compensation, nous reviendrons demain. Par contre nous aurons le plaisir de nous arrêter a la boulangerie, pour tester une pâtisserie le « pet de nonnes ».

Moulin isle aux coudres 2

Moulin Isle aux coudres 2

Au matin, nous revenons visiter les moulins. « Les » car il y en a deux: un moulin à vent et un moulin à eau. Il est possible de les visiter, et les vidéos explicatives sont très intéressantes.

Nous terminons par faire le tour complet de l’île. Il y a aussi une cidrerie que l’on peut visiter. Nous nous arrêtons au marché local avant de reprendre le ferry, retour sur la berge ouest du St Laurent.

Baie St Paul

Un arrêt à Baie St Paul, dans laquelle nous avons arpenté la rue St Jean Baptiste avec ses boutiques de souvenirs et ses galeries d’art. Les bâtiments anciens sont magnifiques.

Nous avons également visite la fromagerie de Charlevoix. Pour y acheter du fromage, ça nous manque. Mais malheureusement nous n’avons pas trouvé les fromages Québécois aussi bon qu’en France !

Champs de Sarasin

Pour la soirée nous rejoignons Québec, où nous passons la nuit à l’hôtel. Il pleut des cordes, la visite de la ville attendra le lendemain !

Quel budget faut-il prévoir ? (Août 2018, 1 € = 1,52 $CAD):

  • Traversier Rimouski-Forestville (1 voiture et 2 passagers) 99$
  • Camping Tadoussac 36$
  • Ferme 5 étoiles 9,2$/pers
  • Entrée Parc Fjord Saguenay 8,6$/pers
  • Auberge Saguenay 89$
  • Tartinade de Bleuet 8,5$
  • Camping Lac St Jean 22$
  • Camping Anse St Jean 26$
  • Glace Montagne Blanche 6,5$
  • Camping l’Isle aux Coudres 18$
  • Entrée visite des moulins 10$/pers

La photo de Loup et Louve :

Loup et Louve

Partagez !

Laisser un commentaire