Lac émeraude

Le Tongariro

A l’ascension du Volcan le plus célèbre

Après nos randonnées sur les flancs du volcan Taranaki, nous nous attelons à un autre volcan, au centre de l’île du Nord, la randonnée du Tongariro ! Nous avons roulé de longues heures sur la « forgotten highway », il s’agit d’une des routes les plus pittoresques de Nouvelle-Zélande. Au milieu de collines enherbées, nous avons eu pour seule compagnie des moutons et des vaches.

Nous longions une voie de chemin de fer, qui aujourd’hui sert occasionnellement pour le transport de marchandises.

Premier site géothermal

Nous arrivons à proximité du Lac Taupo au centre de la Nouvelle-Zélande. Après une nuit passée seuls, sur un site avec point de vue. Nous arrivons à Tokaanu, pour visiter un parc géothermal, au cours d’une balade de 20 minutes. Dès le parking nous apercevons que l’eau, du fossé et des mares environnantes, fume !

Le sentier aménagé nous emmène auprès d’autres mares fumantes. L’odeur du souffre est présente. Certains trous avec de la boue forment des bulles à la surface. Puis nous observons différents points d’eau colorés : blanc, orange, bleu …

Bassin geotermal Tokaanu

Bulle de boue

Nous profitons de la piscine d’eau chaude, c’est l’automne mais nous nous baignons dans un bassin extérieur, l’eau est à 35°C. Nous profitons d’une belle journée ensoleillée.

L’après-midi nous sommes allés marcher le long du lac Rotopounamu et du lac Rotoaira. Nous permettant une belle vue sur le volcan et le Tongariro, où nous avons prévu d’aller randonner le lendemain.

Lac vue sur le Tongariro

Black Swan

Au bord du lac nous avons croisé un monsieur passionné d’ornithologie avec qui nous avons discuté un peu. Nous lui posons quelques questions, comme pourquoi n’y a t il que des cygnes noirs en Nouvelle-Zélande ? Nous en avons croisé énormément depuis notre arrivée dans le pays. Il nous répond juste qu’ils ont été importé d’Australie et c’est l’espèce qui domine, mais il existe des cygnes blancs dans les zoos.

Nous partons pour un site de camping dans les bois proche du Tongariro, s’occuper des préparatifs de notre randonnée.

Préparation de la randonnée

Le « Tongariro Alpine Crossing » est une des randonnées les plus fréquentées de Nouvelle-Zélande, mais aussi une des plus difficiles.

Les sites internet du DOC prévoient 6 à 8 heures et conseillent de la faire uniquement en période estivale (Octobre à Avril). En hiver le circuit peut-être enneigé.

La randonnée se fait sur 19,3km avec 800m de dénivelé. Il faut vérifier les conditions météos auparavant. Dimanche, l’avant-veille du jour où nous avions prévu notre ascension, le circuit était fermé.

En terme d’équipements, il est recommandé d’avoir des chaussures de randonnée, des vêtements thermiques et imperméables, un bonnet, des gants et de prévoir assez d’eau et de nourriture.

Tongariro alpine crossing Damien

Pour cette randonnée qui n’est pas une boucle. Nous avons choisi de garer notre van à l’arrivée: Ketetahi et de prendre une navette, le matin jusqu’au point de départ: Whakapapa. Il n’y a pas vraiment d’autres solutions car depuis peu le parking Whakapapa est limité à 4h (période estivale) et le parking à Ketatahi est plein très tôt.

Nous cherchons une navette, beaucoup n’opérent que d’Octobre à Avril. Et nous sommes au mois de Mai. Nous finirons par reserver auprès d’une d’entre-elle pour un départ à 7h du matin.

Le jour-J, réveil à 5h30, nous décidons de conduire tout de suite jusqu’au parking et de prendre notre petit-déjeuner là-bas. Nous avons bien fait le parking se rempli très vite. Notre navette arrive et nous emmène au point de départ en 30 minutes.

Avant de descendre du bus, notre chauffeur nous met en garde sur les conditions. Il nous annonce -7°C au sommet, il y a beaucoup de vent aujourd’hui (50km/h) et il est possible qu’il y est de la glace sur le sentier, due aux pluies durant la nuit. Si nous n’y arrivons pas il nous conseille de faire demi-tour et une navette pourra nous ramener jusqu’à notre véhicule.

Le Tongariro Alpine Crossing

Les premiers kilomètres sont assez facile, nous marchons dans les paysages du Mordor. En effet le site a été utilisé pour le tournage du « Seigneur des anneaux ». Nous sommes sur un plateau volcanique, avec un petit ruisseau et des pierres, il y a très peu de végétation.

Tongariro Alpine crossing Mordor

Mordor proche du Tongariro

Tongariro volcan mordor

Puis l’ascension commence, le sentier est assez bien aménagé avec des marches. Nous enlevons vite quelques couches de vêtements, tellement nous avons chaud. Nous n’avons pas les -7°C annoncés, le temps est assez nuageux pour le moment. Mais il se dégagera assez vite, nous permettant une vue imprenable.

On aperçoit même le volcan Taranaki à plus de 200km !

Vue sur le Taranaki

Et là nous y sommes, sur un plateau juste à côté du volcan Ngauruhoe (2300m), la montagne du destin dans « le seigneur des anneaux ». On aperçoit les coulées de laves de différentes couleurs, car elles correspondent à différentes éruptions. La dernière date de 1975.

Volcan Tongariro

Nous continuons de monter, c’est de plus en plus difficile, car les bourrasques de vent sont là. Heureusement pour nous c’est un vent de Sud-Ouest, ce qui veut dire que nous l’aurons de dos.

Arrivés au point culminant de la randonnée, c’est difficile de tenir sans bouger tellement le vent souffle. Attention à ne pas tomber nous sommes sur une crête, de plus nous marchons sur un sol de moins en moins stable, mélange de sable et de rochers.

tongariro mi-chemin

Une fois passé le col, nous les apercevons: les fameux lacs émeraudes, aux couleurs entre le bleu et le vert. Absolument magnifiques, nous sommes subjugués par la vue qui s’offre à nous ! Nous y resterons un moment pour une séance photo.

Tongariro Alpine crossing Damien

Lac émeraudes Tongariro

Emerald lake tongariro

Damien et Louison Tongariro

Nous reprenons notre chemin, passant à côté d’un lac colinaire, puis nous commençons la descente. A partir d’ici, la randonnée devient plus monotone. Nous descendons dans un paysage alpin, le chemin forme des lacets. Nous apercevons au loin, le lac au bord du quel nous nous sommes baladés la veille.

Puis nous terminons dans une forêt. Il y a juste une zone étrange, nous n’avons pas bien compris les panneaux explicatifs, juste que la zone était dangereuse et qu’il était déconseillé de s’y arrêter.

Coulée de lave Tongariro

Tongariro fumée

Vue sur le lac Taupo depuis le Tongariro

Cette randonnée nous a ravi, au final nous arrivons à notre van à 14h, soit 6h30 de randonnée, incluant une pause pique-nique et plusieurs pauses photos. Le reste de l’après midi, nous nous reposerons à Turangi, pause wifi et lessive.

Notre prochaine étape est la ville de Taupo au bord du lac du même nom.

Quel budget faut-il prévoir ? (Mai 2018, 1 € = 1,70 $NZ):

        • Entrée Piscine géothermale 8 $NZ/pers
        • Navette Tongariro 30 $NZ/pers
        • Lessive à Turangi 8 $NZ

La photo de Loup et Louve :

Loup et Louve Tongariro

Partagez !

Laisser un commentaire