Vang Vieng et Vientiane

Le centre du Laos

Nous descendons le Laos du Nord au Sud, Vang Vieng et Vientiane, bien que se ne soit pas des villes appréciées par tous les voyageurs, sont sur notre route. Nous préférons un mode de voyage plutôt lent et s’y arrêter permet de faire de petites distances et d’éviter les trop long trajets. Mais après le coup de coeur que nous avons eu à Luang Prabang, il va être difficile de rivaliser.

Arrivée à Vang Vieng

Nous marchons jusqu’à la gare routière sud de Luang Prabang, pour acheter notre billet sur place, sans intermédiaires. Le trajet de Luang Prabang à Vang Vieng est assez long, 5h de mini-van sur des routes sinueuses au milieu des montagnes.

Nous avons un arrêt déjeuner inclus dans le billet. Le bus s’arrête une 1ère fois vers 12h, le restaurant à une jolie vue sur les montagnes mais non, faux espoir pour nous. Se sera uniquement une pause déjeuner pour notre chauffeur, ce n’est pas le restaurant inclus dans notre billet. Notre chauffeur est un mania du klaxon, à chaque arrêt sur la route il nous rappelle à coup de klaxon pour nous faire remonter dans le mini-van.

Deuxième arrêt, l’endroit est magnifique également, avec une belle vue, pause déjeuner ? Non toujours pas le bon restaurant … Ce n’est qu’à proximité de Vang Vieng et aux environs de 15h que nous aurons le droit de déjeuner, du riz avec des légumes sautés.

Vang Vieng est loin du charme que nous avons trouvé à Luang Prabang. La ville est trés tournée vers le tourisme pour les étrangers. Les bars affichent un menu « pizza, burger, spaghetti » et diffusent de vieux épisodes de Friends.

Nous ne sommes pas très en forme de notre dernière journée à Luang Prabang, peut-être un sandwich pas très frais ? Nous voulons nous rabattre sur des plats occidentaux, les meilleurs qu’on est trouvé sont dans un restaurant franco-laotien. Nous recommandons leur pâtes fraiches réalisées sur place tous les soirs.

Bonnes adresses où manger :

    • Nos et Mika, restaurant français avec des pâtes fraiches maison, du fromage et de la charcuterie

Nous avons trouvé une guesthouse avec une superbe chambre spacieuse, salle de bain et balcon. Et le petit plus : il s’agit aussi d’une patisserie. Donc même s’ils ne proposent pas de petit déjeuner le matin, nous avions le droit à du thé ou café accompagné d’une part de gateau gracieusement ! Un délice , on s’est fait plaisir.

Dans la ville il y a peu de choses à voir, pas de temple, musée ou autre… Non, Vang Vieng on y vient pour visiter sa campagne et faire des activités extérieures.

Nous ne tenterons pas le tubing même s’il était sur notre bucket map. Il y a beaucoup d’activités proposés comme le canoë, conduire un buggy ou faire un tour en montgolfière. Il s’agit d’un des endroits les moins cher au monde (72€), si ça fait parti d’un de vos rêves n’hésitez pas !

Les buggys sont très appréciés des touristes Chino-coréens, c’est plutôt amusant de les voir arriver tous à la queuleuleu. Par contre c’est très bruyant, un scooter nous convient mieux.

Découverte de la campagne

Le premier jours, c’est à pied que nous décidons de découvrir la campagne environnante. Traversée d’un petit pont en bambou et nous nous retrouvons immédiatement au milieu d’un troupeau de vaches traversant les restaurants au bord de l’eau.

Sur l’application gps maps.me, dont on ne pourrait pas se passer,… pas un seul jour, nous avons repérer un sentier allant à un « secret blue lagoon ». Nous nous baladons seul sur un sentier, croisant un agriculteur avec son motoculteur tirant une charrette en bois. Ici, les motoculteurs sont polyvalents, ils servent au travail du sol et au transport. Puis notre sentier débouche sur des champs de riz asséchés, on distingue encore un passage fréquent sur le sol.

Nous traversons, seuls au milieu de nulle part, des rizières, une belle rando au milieu des champs et des pics karstiques, le chemin est de moins en moins visible, on surveille sur l’application que notre direction est bonne.

Nous apercevons des parcelles plus vertes un peu plus loin, il s’agit de champs de milpa (association de cultures, ici : concombres, maïs, haricots). Une jeune femme nous offre un concombre fraîchement ceuilli.

Sur la carte il semble que nous soyons arrivés, nous cherchons autour de nous, il y a un petit bosquet. Nous regardons à travers les arbres, en effet il y à une marre d’eau. Est-ce qu’il s’agit du secret blue lagoon ? Nous n’en serons rien, mais nous ne repartons pas déçus, nous avons aimé la ballade à travers champs.

Nous coupons à travers une propriété pour regagner la route à l’ouest de Vang Vieng, mais en entendant des chiens aboyer, on  a vite accéléré le pas. Une fois arrivés sur la route principale nous retrouvons plusieurs troupeaux de vaches se baladant en liberté.

Depuis Vang Vieng, il est aussi possible d’aller visiter les grottes Tham Chang à pied. Elles sont au sud de la ville dans un ancien complèxe hotelier. C’est assez particulier car il y a plusieurs batiments abandonnés qui n’ont pourtant pas l’air si vieux que ça.

Les grottes sont assez sympa à visiter il y a du volume, on ne se sent pas opréssés. Le tout est éclairé par plusieurs néons multicolores, créant un jeu de lumière.

Deuxième jour nous louons un scooter pour pousser un peu plus loin notre visite des allentours de Vang Vieng.

Premier arrêt dans une ferme biologique, ils élèvent des chèvres nourries avec des branches de murier. La visite est libte nous regrettons de ne pas avoir plus d’explications. Nous gouterons juste au mulberry-juice.

Deuxième arrêt au blue lagoon n°2, car oui il y en a plusieurs. Il ne faut pas s’attendre à quoi que se soit de naturel. Il s’agit juste d’un lagon artificiel, avec tellement de monde que ça pourrait ressembler à une piscine municipal, un apres-midi de canicule.

Nous profitons de la pause déjeuner pour faire quelques plongeons du haut d’une plateforme dans un arbre, environ 5m. Damien n’a pas eu de mal à y aller, quand à moi je me suis lancée sans regarder en bas.

 


Il nous reste du temps avant de rendre notre scooter, nous poussons la balade jusqu’au blue lagoon n°3 mais sans y rentrer, un seul nous suffit. La balade dans la campagne est agréable, les routes sont belles même si un peu poussiéreuses.

Dernier arrêt de la journée pour la cascade Kaeng Nyui. Nous traversons un petit village. La route est belle également à l’Est de Vang Vieng. Par contre la cascade n’a rien d’exceptionnel, nous sommes en période sèche il n’y a qu’un mince filet d’eau.

La capitale du Laos

Pour le billet de bus, comme d’habitude nous nous sommes renseigné sur les prix à la gare routière et surprise ce sont les mêmes qu’en agence. Du coup on choisit l’agence juste en bas de chez nous, on aura pas à marcher loin. Notre mini-van est assez confortable, pour 4h de trajet et il nous dépose dans le centre-ville. Heureusement car Vientiane est très étendue.

Nous nous sommes arretés à Vientiane pour acheter un nouveau téléphone en esperant pouvoir réparer l’autre à Singapour. Il devrait y avoir plus de chance de trouver des pièces de rechange.

Ca nous a aussi permis de couper un peu le trajet avant notre prochaine destination : Paksé.
Nous cherchons un hotêl une fois arrivés sur place mais nous ne le recommanderons pas. Il manquait un peu de propreté, nous n’y serions pas resté plus d’une nuit.

Vientiane n’a rien de très attirant. Il s’agit d’une grande ville très étalée. Nous avons quand même visité un temple, marché le long de l’avenue face au palais royal et ce que nous avons trouvé le plus interessant : visite du COPE (Cooperative Orthotic & Prosthetic Enterprise).

Alors oui ça n’a rien de très gai, mais la visite est très intéressante, avec un film diffusé sur la formation de démineurs laotiens.

Ils y ont installés une exposition trés interesante sur les dégâts encore actuels de la guerre du Vietnam. Le Laos est le pays le plus bombardé au monde, avec 580kt de bombes déversées sur le pays. Il a été estimé que 20 à 30% des bombes n’ont pas explosées à l’impact et sont toujours présentes.

Il y a malheuresement toujours des accidents avec des enfants, des agriculteurs ou même des femmes avec la chaleur du feu de leur cuisine des bombes peuvent se déclencher.

Damien a profité d’être dans la capitale pour tester une coupe de cheveux Laotienne !

En soirée nous nous sommes baladés sur les rives du Mékong, en face de nous la Thaïlande. Nous sommes heureux de reprendre la route en direction de Paksé, le plateau des Bolavens et les 4000 îles !

 

Quel budget faut-il prévoir ? (Février 2018, 1€ = 10 300 kip):

      • Ticket de bus Luang Prabang – Vang Vieng 95 000 kip/pers (déjeuner inclus)
      • Ticket de bus Vang Vieng – Vientiane 40 000 kip/pers
      • Nuit au Souksavath Guesthouse à Vang Vieng, 100 000 kip (gateau au petit déjeuner)
      • Entrée grottes Vang Vieng  17 000 kip/pers
      • Location scooter Vang Vieng 40 000 kip
      • Péage pont Vang Vieng 10 000 kip/scooter
      • Entrée Blue Lagoon n°2 Vang Vieng 10 000kip/pers
      • Entrée Cascades Kaeng Nyui Vang Vieng 10 000 kip/pers
      • Nuit en hôtel à Vientiane 90 000 kip (petit déjeuner inclus)
      • Entrée temple 10 000 kip/pers
      • Visite COPE center gratuit

La photo de Loup et Louve :

Partagez !

Laisser un commentaire